Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Ski alpinisme dans l'Atlas Marocain - 19 au 26 janvier 2008

Samedi 19 janvier 2008: Départ pour une semaine sportive dans l'Atlas Marocain mais aussi culturelle et gastronomique à Marrakech. Nous partons à 4, un joyeux organisateur accompagné de trois gazelles enjouées à l'idée de découvrir les montagnes nord africaines avec des skis au pied. Certes, cela peut paraître étonnant pour des Grenoblois mais faire 4 sommets de 4000 m au mois de janvier avec seulement des petits gants et en restant plus d'une heure sur chaque sommet, il fallait forcément descendre un peu plus au sud que les Alpes.

8h15, nous arrivons à l'aéroport de Lyon Saint-Exupery avec nos 80 kg de bagages (ca va vite avec le matériel de montagne, skis, chaussures, batons, piolets, crampons, duvets chauds...) et mauvaise surprise, notre vol de 10h35 est annulé, nous devons prendre le vol prévu à 14h10, quelques heures de plus à attendre et la compagnie low cost ne nous avait pas prevenus! Pas grave, nous improvisons une recherche d'ARVA dans l'aéroport mais qui s'avère infructueuse, les ondes déboussolent complétement la recherche numérique de nos appareils!

17h00: Après trois heures de vol, nous débarquons sur le sol Marocain à l'aéroport de Marrakech avec une température de 25°C! Abdou, guide Marocain nous a organisé la partie logistique et c'est à bord d'un 4x4 flambant neuf que nous nous acheminons vers le massif de Toubkal qui n'est qu'à 65 kms de Marrakech.

undefined

Le village d'Imlil à 1700m. Nous dormirons au village d'Amred qui est 200 m au dessus et notament au gite de Tourtatine qui est calme et paisible. On nous accueille avec des verres de thé à la menthe.

undefined    undefined  

22h00: Nous préparons les sacs pour la journée du lendemain avec 1300 m de dénivelé au programme avec des sacs bien chargés pour rejoindre le Refuge du Toubkal à 3200 m.


Dimanche 20 janvier 2008: Après un bon petit déjeuner, nous arnachons la mule du sac à skis, des chaussures et d'un gros sac de matériel technique (pelles, sondes, corde, piolets, crampons...) et de vivres de courses (fromages, charcuterie, bouteille de Chartreuse).

undefined

Montée à Sidi Chamarouch avec les 3 gazelles: Aurore, Lucie et Juliette. A 2310 m nous chaussons les skis mais il faudra déchausser plusieurs fois en raison du manque d'enneigement jusqu'à 2700 m ou ce sera vraiment skiable en montée.

undefined   undefined

Des gazelles avec des sacs volumineux, et bien ça tombe même à la montée...
Bon, il faut dire que la trace était un peu verglacée par endroits, pourtant il faisait bien chaud, on suait à grosses gouttes comme lors d'une sortie de fin de printemps!

Nous arrivons au refuge vers 15h, petit thé à la menthe pour nous réhydrater, petite douche chaude puis un bon repas avant d'aller dormir avant d'attaquer notre premier 4000 m le lendemain. Certes la neige n'est pas abondante mais l'enneigement reste suffisant pour skier au moins les 2/3 de chaque sommet.


Lundi 21 janvier 2008: Grand beau pour cette première sortie sur un 4000 m Marocain.
L'objectif du jour est d'atteindre le sommet de l'Akioud à 4030 m, une course de 900 m de dénivelé cotée AD (Assez Difficile) en raison de l'arête finale qui est exposée.

  undefined   undefined

Remontée du vallon au dessus du refuge du Toubkal.

undefined

Après avoir remonté le vallon au dessus du refuge du Toubkal, on s'engage dans une gorge rocheuse étroite et esthétique qui débouche dans une grande combe NE dominée par la paroi de l'Afella n'Ouanoukrim. Une traversée vers le fond de la combe nous amène vers une langue de neige assez raide (S3/S4) qui débouche vers 3900 m sur l'arête nord de l'Akioud. La neige encore poudreuse nous dispense de chausser les crampons dans cette partie mixte mais le piolet n'est pas de trop dans les passages exposés.

undefined  undefined

Nous passons 45 minutes au sommet de l'Akioud à 4030 m en l'absence de vent. Le temps est magnifique, la crême solaire est de rigueur et les petits gants sont largement suffisants. Nous redescendons tranquillement l'arête avant de s'offrir une superbe descente à ski dans une neige bien transformée.

undefined 

Au diner, nous avons mérité un bon couscous original avec aubergines, carottes, navets et morceaux de poulet.
Nous partageons notre repas avec des espagnols qui montent faire les sommets en crampons.


Mardi 22 janvier 2008: Le beau temps persiste, l'acclimatation à l'altitude commence à faire son effet car la veille nous étions encore bien essoufflés à 4000 m. Nous décidons de reculer d'un jour l'ascension du Toubkal afin de profiter de l'enneigement correct jusqu'au Tizi n'Ouagane à 3750 m avant d'aller enchainer deux autres 4000 m, le Ras n'Ouanoukrim à 4083 m et la Timesguida à 4088 m.

undefined  undefined

Les gazelles dans le beau vallon du Tizi n'Ouagane. Juliette arrivant au col ou nous allons laisser les skis afin de remonter l'arête est mixte du Ras n'Ouanoukrim.

undefined

Cette photo prise du sommet du Toubkal montre l'itinéraire de l'arête est qui permet d'atteindre le plateau sommital avec deux dômes neigeux, le Ras n'Ouanoukrim à 4083 m à droite et la Timesguida à 4088 m à gauche.
Le plateau sommital était skiable mais avec beaucoup de cailloux. Nous n'avons pas regretté d'avoir laissé les skis au col d'autant plus que le couloir nord-est du Ras n'Ouanoukrim n'était pas en condition pour être skié.

undefined     undefined

Les gazelles improvisent une figure en étoile au sommet du Ras n'Ouanoukrim à 4083 m.
Une bonne heure de pique-nique et sieste au soleil avant de redescendre la selle neigeuse et de remonter au deuxième sommet du jour, le Timesguida à 4088 m.

undefined   undefined

Redescente de l'arête nord du Ras n'Ouanoukrim en direction du Tizi n'Ouangane ou nous rechaussons les skis pour 600 m de descente dans un beau vallon correctement enneigé.
Là, c'est Juliette qui nous montre ses talents de free-rideuse! Elle n'est pas pure Grenobloise pour rien.

Bilan de la journée: deux sommets de 4000 m en faisant 1000 m de dénivelé, course côtée Assez Difficile.

Mercredi 23 janvier 2008
: Le toit de l'Afrique du Nord nous tend les bras. L'anticyclone est encore bien présent sur le Maroc, le ciel est bien bleu sans vent. La combe ouest du Toubkal est enneigée jusque vers 3800 m mais avec une neige dure et soufflée. Les gazelles préférent monter en crampons alors que je tente une montée à skis malgré les pentes raides et verglacées en S3/S4 au dessus du refuge.

undefined

Aurore et Juliette dans la remontée de la Combe Ouest du Toubkal (dite Ikhibi Sud)

undefined   undefined

Les dernières pentes de neige avant le sommet complétement sec.
Le sommet du Toubkal culmine à 4167 m, nous l'atteignons en 2h30mn depuis le refuge, course côtée Assez Difficile avec 1030 m de dénivelé.

undefined

Le signal géodésique au sommet du Toubkal à 4167 m. Les gazelles improvisent un concours de tractions sous les yeux d'un japonais et de plusieurs anglais. La vue est exceptionnelle, on devine Marrakech à plus de 70 kms à vol d'oiseau et au sud le Sahara.

undefined  undefined

Les gazelles aiment bien faire la sieste au soleil. Nous resterons presque 2 heures au sommet avant de redescendre au refuge par le même chemin, dans la combe ouest. La neige n'est pas transformée mais c'est quand même sympa de skier le Toubkal.

undefined    undefined

Non, vous ne revez pas, il est possible de faire de la cascade de glace au Maroc. Ce rideau de glace se trouve à 5 mn à pied du refuge du Toubkal et comme j'avais emmené un piolet traction j'ai pu m'amuser un petit peu sur la bonne glace sorbet. Dommage, avec les deux piolets, une corde suffisamment longue et des broches à glace j'aurai bien grimpé le rideau de glace qui doit faire une quinzaine de mètres.

Jeudi 24 janvier 2008: Après nos 4 jours en altitude avec 4 sommets de 4000 m gravis, nous méritons d'aller nous prélasser à Marrakech. Mais avant c'est une descente avec des sacs bien lourds qui nous attend, skis aux pieds jusqu'à 2800 m, pas plus bas vu le nombre de cailloux sur le bas de la combe.

undefined

Les gazelles prêtes à descendre sur une neige bien dure.

undefined  undefined

2800m : Nous déchaussons les skis et il faut traverser le torrent sur des pierres gelées...
Nous voilà enfin à Sidi Chamarouch à 2310m ou nous attendent le muletier avec sa mule.

undefined   undefined

Alors qu'à l'aller nous avons eu pitié de la mule, au retour nous n'avons pas hésité à la charger pour descendre plus léger jusqu'à Amred. C'est encore une journée de grand soleil.

undefined   undefined

Il n'est pas mignon ce bicou? beeeeeehhh....
Les gazelles papotant tranquillement en arrivant au village d'Amred ou nous attend notre chauffeur.
Un petit pique-nique à Imlil et nous rejoignons l'hôtel Ali à Marrakech.

undefined  undefined

Abdou nous recommande le Riad Omar pour manger de bons tagines. Après ce repas frugal, un petit verre de jus d'oranges pressées sous nos yeux sur la Place Jemma el Fna achéve une journée bien remplie.

Vendredi 25 janvier 2008: Journée culturelle et gastronomique à Marrakech.
Nous démarrons la journée par un petit tour au Jardin Majorelle, paisible et coloré.

undefined

Les gazelles parmi les murets bleus, pots de fleurs jaunes, géraniums rouges et végétation verte...

undefined    undefined

Un festival de couleurs, un bain de fraîcheur, des jeux d'ombres et de lumières...

undefined

Il faut bien le prendre cool avant d'affronter la chaude ambiance des souks et des rudes négociations.

undefined

On nous offre le thé dans un sous-sol d'une boutique artisanale de la médina mais les toiles colorées ne sont pas à notre goût...

undefined

Visite des tanneries au coeur de la vieille ville de marrakech, vraiment typiques...
Bizarre pour des gazelles de snifer de la menthe, savez vous pourquoi?

undefined    undefined

Les peaux de montons restent pendant 5 jours dans des bains de chaux vive, 10 jours dans les excréments de pigeons (c'est ca qui sent l'ammoniac), 15 jours dans les déchets de farine puis 20 jours dans les écorces de chêne avant de passer dans les bains de teinture: rouge coquelicot, bleu indigo....
Au final ca permet de confectionner de beaux poufs multicolores.

undefined   undefined

Visite de la Medersa Ben Youseff. Il s'agit d'une des plus anciennes écoles coraniques du monde musulman, richement décorée de stuc et de mosaiques colorées.

Nous voilà requinqués pour affronter de nouveau les souks pour nos derniers achats.

undefined  undefined

La caverne d'Ali Baba ou nous trouverons notre bonheur. Le Palais des épices...

undefined

Nous voilà dans une boutique pour trouver une jolie nappe.
Nous hésitons entre la jaune à gauche et la rouge à droite.
A votre avis, pour laquelle avons nous craqué? Et bien la jaune finalement.

Un dernier repas à Marrakech avant de se lever à 3h40 du matin pour prendre le vol de 5h55 pour Lyon.
Dur retour à la réalité en atterissant à Lyon: 2°C, un épais brouillard d'hiver mais des images colorées plein la tête. Bravo aux gazelles pour leurs exploits sportifs et leur bonne humeur.
4300 m de dénivelé positif à pied et à skis.
Merci à Abdou pour la logistique et l'accueil chaleureux. Promis, on reviendra.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Mes amis et moi avons fait un voyage de ski de randonnée au Maroc pour nos vacances de Noël. Je dois dire que le ski est l’un des sports préférés de mon groupe pendant la saison hivernale, mais au Maroc, nous avons skié sur des sommets de 4000 m dans la région de Toubkal, dont le mont Toubkal, le plus haut sommet que j’ai jamais skié.

C'est la première fois que je visite le mont Toubkal, la vue est à couper le souffle. En raison du grand enthousiasme que nous avions passé plus de sept jours sur les douze jours que nous avions passés au Maroc.

La meilleure partie de ces vacances de ski est que mon petit ami m'avait proposé le troisième jour de monter au sommet du mont Toubkal, ce qui l’avait rendu mémorable pour moi et mes amis. Je suis heureux que nous l'ayons fait au Maroc merci à Mohammed pour la bonne organisation de imlil-trekking.com
Répondre
T
Pour toute information vous pouvez nous contacter par mail ou téléphone :
Contact Guides de ski au toubkal:
IMLIL- Asni 42152 Province AL Haouz - MARRAKECH - MAROC
- Tél Portable: 00 212 638 629 057
- E-mail : walking_berbere@live.fr
- http://toubkal-ski.tw.ma/
Répondre
A
Bonjour
au gîte tourtatine dans le haut atlas marocain j'ai construire 4 nouveaux chambre de les suite de luxe est meilleur payssage
c'est vous avez plus d'information contactez nous :
www.atlaswalkers.com *
merci a bientôt
Répondre
A
salam khoya çava comment vas tu rah hadchi mamziyanch fhamtou yakk rah 9iy9tou ga33
A
Bonjour â toute
merci beaucoup de votre publicité de mon gîte dans le haut atlas marocain dans la massif de toubkal soyez bienvenue au maroc
c'est vous voulez l'information de mon gite tourtatine contactez nous : www.atlaswalkers.com
Cordialement
Ahmed & Hassan
Répondre
H
Bonjour,
ca fait envie. J'aimerai quelques renseignements sur votre périple... réservé depuis grenoble? oar une agnence ? laquelle? une semaine c'est suffisant?
Merci d'avance Hugues
Répondre