Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Crête de Brouffier au pied du Taillefer - 2300 m - 30 mars 2008

30 mars 2008: La journée est annoncée printanière et ensoleillée pour la matinée mais avec un vent du sud soufflant en rafales sur les crêtes. L'idée du jour est d'aller skier dans le massif du Taillefer dans la forêt des Fontanettes qui débouche sur une belle combe finissant sur la crête de Brouffier.


De la vallée on voit déja que le vent souffle en rafales, la neige tourbillonne sur les crêtes. Ce n'est pas le jour idéal pour imaginer rejoindre le Taillefer par le pas de la mine, qui est trés exposé au vent.

Départ du village de la Morte en direction de la route du Poursollet à 1450 m. Après avoir remonter la forêt et traverser le ruisseau des Fontanettes, on monte plein Est par la côte des Sallières puis la crête de Brouffier.



Le panneau d'orientation dépasse tout juste de la neige. Les dernières chutes du week-end de Paques ont permis d'accumuler de belles couches de neige. Il doit bien y avoir 1,50m de neige la dessous!



Sur la crête de Brouffier, le vent est vraiment violent à en tomber parterre. Je double une vingtaine de skieurs puis un groupe de six raquettistes qui rebroussent chemin. Je vois même une raquettiste avec un surf sur le sac qui monte à quatre pattes pour limiter la prise au vent. Les rafales doivent bien atteindre les 100 km/h pour être totalement déséquilibrés. Je croise aussi une mamie qui a perdu un baton qui est parti assez loin mais son mari est en train d'essayer de le récupérer. En tout cas la vue sur la cuvette Grenobloise est bien dégagée.
Je persiste jusque vers 2300 m sur la crête mais les violentes rafales m'incitent à dépeauter et à redescendre.
Tous les autres skieurs ou raquettistes ont fait de même 100 m plus bas.
Le Taillefer ca sera pour un jour sans vent! Ce vent n'arrange pas la neige qui est soit dure, soufllée ou croutée sur les crêtes mais aussi dans la forêt ou elle est bien trafolée.



Je tente une photo sur la Crête de Brouffier mais il ne faut rien lacher, ni les dragonnes des deux batons, ni les peaux en dépeautant, ni la sacoche de l'appareil photo.
La veille un simple tee-shirt avait suffit pour la montée. Aujourd'hui je monte avec quatre couches (bleu, jaune, rouge et re-bleu). Je repeaute à la sortie de la forêt pour remonter le bas de la combe des Salières qui est un peu moins exposé au vent avant de redescendre à la voiture).

Quand à Gontran (le petit ours skieur des montagnes, voir sortie de la veille à l'aiguille de l'épaisseur) il était de la sortie mais a préféré resté bien accroché sur le sac pour ne pas s'envoler avec ses skis légers (il n'a pas des Trab et low tech mais c'est quand même du light).



Dénivelé positif de la sortie: 1150 m (850 m + 300 m)
Dénivelé cumulé sur la saison: 38450 m

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article