Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Vacances en Corse de mai 2008: la tyrolienne fatale !

Jeudi 8 mai 2008 : Nous décidons de descendre vers Solenzara. Non loin, il existe une via ferrata à Chisa pas trés longue qui nous permettra de profiter de la mer et de ces acrobaties verticales. A quelques kilomètres avant Solenzara, nous découvrons l'existence d'un parc aventure et d'une via ferrata payante. On se dit pourqoi pas, ca nous fera moins loin que de remonter dans la petite vallée de Chisa 20 kms plus loin.

Le gérant nous dit que si on a le matériel classique de via ferrata, il nous reste juste à louer une poulie pour les tyroliennes avec un mousqueton acier pour la ligne de vie. Il est 11h00, elle se fait en 1h30 pour des personnes habituées, nous mangerons notre pique-nique à notre retour.

Le parcours commence par une petite tyrolienne qui traverse la rivière avant de remonter vers la falaise.
Puis arrive une première série de barreaux  et câbles avant d'atteindre le rideau de fer.



Ce passage est relativement ludique, on se sent presque comme une araignée sur sa toile.

  

La suite est plus classique avec des barreaux, des petits passages athlétiques et des ponts himalayens. Habitués à des via ferratas plus sauvages, la progression est aisée avec une multitude de barreaux.

  

Nous progressons sur un beau rocher coloré, de superbes dalles granitiques.



La via ferrata dispose de 4 tyroliennes, voilà Aurore en action sur la troisième tyrolienne.



Nous redescendons vers la rivière, nous arrivons au départ de la quatrième tyrolienne, la plus longue, la plus impressionnante, elle atteint 250 mêtres. Je me lance, l'inertie me fait prendre de la vitesse et c'est le drame, j'ai beau freiné au maximum en m'approchant de l'arrivée, je m'écrase violemment contre la paroi, entraînant une double fracture de l'avant bras gauche avec un bon hématome sur la hanche et sur la cheville qui a bien encaissée le choc.

Je m'apercois rapidement que mon bras est cassé, j'arrive à me longer d'une main sur le câble d'arrivée mais impossible d'enlever ma longe de sécurité sur la ligne de vie ni à enlever la poulie, je suis sous le choc.
Le gérant du parc vient à mon secours et m'aide à redescendre la fin du parcours d'une main, de prendre la passerelle sur la rivière et de m'assoir en attendant les pompiers. Ceux-ci arrivent rapidement et me placent dans le camion avec une attelle, allongé sur la civière.



Malgré tout à ce moment, je garde le sourire même si la douleur commence à être vive. Direction la clinique de Porto-Vecchio à une demi-heure de route.

  

Les radiographies confirment la gravité de la fracture: double fracture ouverte du cubitus nécessitant une intervention chirurgicale avec la pose d'une plaque avec 12 vis et pas moins de 28 agrafes. Trois jours d'hôpital, 1 mois d'arrêt de travail plus de nombreuses semaines de rééducation.

Plusieurs jours après l'accident, j'essaye de comprendre quelles ont été les défaillances:
- Voilà des années que je fais des vias ferratas et pas des moindres comme celle de Crolles côtée ED et fermée depuis l'année dernière suite à deux accidents mortels et j'ai toujous été à cheval sur la sécurité,
- L'apparition des tyroliennes est relavement récente avec la mode des parcs aventure et des accro-branches, il semble qu'il y n'a pas de règles extrêmement précises pour qualifier une tyrolienne. Un coup de téléphone à la société ayant installé ce parcours m'indique que leurs tyroliennes sont systématiquement dotées d'un amortisseur aves ressort deux mêtres avant l'arrivée pour éviter le risque d'écrasement, celles de Solenzara n'en étaient pas dôtées. Pour ajuster la longueur du cable pour assurer un bon Y, ils prennent comme référence le poids moyen d'une personne qui doit arriver à vitesse modérée en foncton de son poids. Et pour un grand costaud, c'est pas grave s'il prend plus de vitesse vue l'énergie cinétique liée au poids déplacé!
- Les Parcs aventures mettent systématiquement des matelas mousse épais pour amortir une réception rapide d'une personne, il n'y en avait aucun sur ce parcours,
- Le parcours venait d'ouvrir pour la saison. Avaient-ils fini de sécuriser le parcours? Le gérant m' a demandé pourqoi j'étais allé sur cette tyrolienne apparemment fermée, rien ne l'indiquait et personne nous l'a signalé au départ lors de la location de la poulie.
- J'ai eu le tord de considérer qu'un parcours payant était forcément bien vérouillé en terme de sécurité des installations et qu'une analyse précise des risques permettait dedisposer les bonnes protections collectives et individuelles. Ce n'était pas le cas.

J'essaye de relativiser cet accident qui même s'il est relativement grave aurait pu l'être bien plus si je n'étais pas arrivé sur le côté gauche mais plus de face ou sur les jambes. J'espère en tout cas que cet accident permettra de mettre en place des actions correctives et préventives efficaces pour éviter de nouveaux accidents.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nicolas L 12/05/2012 20:42

Je reviens quelques années après mon passage, me renseigné sur internet car ca a été l'une des plus grosses peur de ma vie, sur cette tyrolienne qui m'a également provoqué une frayeur mais rien
comparé à ce qui t'est arrivé. Moi ce serait plutôt l'inverse. Ma poulie (un peu trop usé à mon goût) a trop freiné (je crois que s'était en 2007 aout, peut être que le gérant venait de changer
l'équipement pour la nouvelle saison). En tout cas je me suis retrouvé arrêté au bout de 100 m. La tyrolienne bien tendu me faisait peur, environ 50m sous moi avec un petit lac et pleins roches.
Obligé de faire les 150m avec les bras, mes bras commence a se tétanisé au bout d'une dizaine de mètres. Mon baudrier tendu aurai pu mettre une deuxieme personne entre moi et la poulie. Les jurons
ont volé...(ca m'a permis de me détendre un peu) et j'ai géré mon effort tranquilement. Ca a été les 10 minutes les plus longues de ma vie. Voila c'est débalé. Je m'en vais lire tes commentaires

Bulle 28/03/2010 17:35


Merci pour cette note, notre fille s'est fracassée la colonne vertébrale sur une tyrolienne installée dans un jardin.Conséquences terribles.Trop de gens installent ce type de jeu à la sauvage,
c'est hyper dangereux mais aussi tellement amusant!!!


Régis Cahn 24/05/2008 12:39

A lire : nouvelle réglementation
http://www.ledauphine.com/index.jspz?article=25019

Régis Cahn 22/05/2008 14:09

Argggg
Samuel coincé chez lui c'est une horreur !!!
J'ai pris connaissance ce jour de cette fatale rencontre avec le rocher.
Je pense bien à toi...
Amicalement
Régis

Hélène 22/05/2008 00:40

coucou Sam!
Je suis impressionnée par tes radios et j'imagine la souffrance que tu as du endurer d'autant que ma fracture de l'orteil est a peine visible et j'ai bien enflé et peu dormi.
Oui la cousinade m'a fais vous rejoindre un peu et je te raconterai le week end au tel!
Gros bisous je penses a vous!!!