Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

La Grande Trace 2009 dans le Devoluy - 1er mars 2009

1er mars 2009: Après 3 jours de grand beau temps dans le Queyras, ce dimanche 1er mars est bien gris, maussade avec du brouillard en montagne. Malgré tout, je ne renonce pas à participer pour la deuxième année consécutive à la compétition de ski-alpinisme de La Grande Trace dans le Devoluy, la seizième édition en cette année 2009.
Cette compétition remporte chaque année un beau succés avec une excellente organisation, d'autant plus cette année avec les conditions météo difficile. Pas moins de 177 participants ont pris le départ des trois circuits A, B et C.
Le parcours A de 2200m de dénivelé était réservé aux équipes de deux, le B aux individuels avec 1600m de dénivelé et le C, un parcours découverte de 1000m. Quant aux jeunes, le parcours était de 1100m de dénivelé.

7h30 du matin: chaude ambiance à La Jarjatte dans la petite salle au moment des inscriptions, on dit bonjour aux copains qui viennent courir seul ou en équipes. Pas de baudrier obligatoire mais les crampons si, pour remonter un beau couloir en crampons.
8h: Contrôle des ARVAS et du matériel de sécurité en bas de la piste avant de remonter quelques minutes jusqu'à l'aire de départ séparé entre circuit A et B/C.
8h30: C'est le top départ, ca part relativement vite devant mais sur le circuit B, l'allure est plus raisonnable.



Un peu avant le départ, ca papote à côté du téléski. Le temps déja bien nuageux mais la température est plus douce que les dernières compétitions de Chamrousse ou d'Oz en Oisans ou il faisait -15°C au petit matin.



Et voilà Fabienne qui esquisse un large sourire avant le départ, elle va remporter pour la deuxième année consécutive la course du circuit B chez les féminines.



Quelques secondes avant le départ, les jeunes sont déja aux embuscades pour un départ canon.

Après les premières minutes réalisées sur la piste de ski de la petite station de la Jarjatte, nous remontons le Vallon des Aiguilles avant de s'orienter vers le Couloir du Buffet, 300m à remonter avec les crampons entre des lames rocheuses, un passage vraiment trés esthétique.



L'aire de cramponnage: on met les skis sur le sac, on met les crampons, on serre les lanières et c'est parti pour 300m d'ascension dans les marches trés bien tracées par les organisateurs.



Lorsque j'attaque la remontée du couloir, les premiers concurrents sont déja au milieu du couloir du Haut Bouffet. Le passage est vraiment esthétique entre les lames calcaires, typiques du Devoluy. Arrivé en haut, pas mal de brouillard, de flocons et d'un vent humide mais rapidement on entame la descente, bien raide et verglacée sur le départ avant de redescendre dans le vallon qui rapidement nous méne au pied de la deuxième ascension du jour, la Rama avec 500m de dénivelé. La première équipe du circuit A me rattrape juste avant l'aire de dépeautage et c'est parti pour une descente dans une bonne neige mais le manque de visibilité ne permet pas d'aller trop vite afin de ne pas louper les petits fanions rouge balisant la descente. Il faut bien prendre de l'élan pour ne pas trop pousser à l'aire de repeautage pour les 300m de dénivelé restant sur le Pic Chauvet. Dans cette dernière montée assez longue avec une traversée en crête jusqu'au sommet, je me fais doubler par quelques équipes du circuit A. Un concurrent perd une peau, il s'en rend compte une dizaine de mêtres après l'avoir perdue, je lui raméne donc avant qu'ils repartent à vive allure.
Les jambes sont lourdes, il faut dire qu'avec aucune sortie de plus de 1500m de dénivelé depuis le début de la saison, ce n'est pas étonnant que je cale un peu sur cette dernière montée.
Plus que 650m de descente pour rejoindre le Col du Festre, le brouillard est encore épais, je fais une descente sûre entrecoupée de quelques secondes de repos pour souffler vue que les jambes me brûlent.
Je me fais malheureusement doubler par deux équipes du circuit A dont Yvon et Michel qui arriveront quelques secondes avant moi sur l'aire d'arrivée. 2h48 minutes pour 1600m de dénivelé, je suis à peu prés au milieu du classement du circuit B, je ne pouvais pas m'attendre à mieux avec mon manque d'entraînement.



Le secret d'Yvon c'est de bien récupérer au ravitaillement d'arrivée. avec Michel ils mettent le même temps que moi pour faire la course mais avec 600m de dénivelé en plus pour le circuit A, ce n'est pas la même allure.
Pour voir le récit d'Yvon, cliquer sur le lien.



Bilan de cette journée: Une bien jolie course superbement organisée par le CAF du Devoluy. Il est rare de trouver des courses avec une traversée plutôt qu'une boucle. C'est pour ca qu'un car nous attendait au Col du Festre pour nous ramener à La Jarjatte puis repas à la Salle des fêtes de Lus la Croix Haute. bonne ambiance, bonne soupe. On ne pourra regretter que la météo pas trés clémente alors que temps avait été superbement ensoleillé les jours précédents.

Les organisateurs ont été trés réactifs, les résultats sont déja en ligne!
Pour revoir le récit de la Grande Trace 2008, cliquer sur le lien.


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article