Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Ascension du Mont Ventoux à vélo depuis Sault - 25 avril 2012

25 avril 2012: Nous poursuivons nos vacances dans le Vaucluse au pied du Mont Ventoux versant plateau d'Albion. Voilà une bonne occasion de découvrir une des trois montées mythiques du Mont Ventoux, notamment la moins difficile car l'itinéraire le plus exigeant est celui partant de Bédoin, parcouru en juin 2009.

 

ventoux5

Notre point d'arrêt à 5 kms du sommet en raison d'un vent glacial et de bonnes congères suite aux chutes de neige récentes.

 

ventoux8  ventoux4

Au delà de 1600 m la neige recouvre le Mont Ventoux, il doit faire moins de 0°C en température ressentie.

 

ventoux6

La preuve qu'il reste de la neige: petite pause au Chalet Reynard. Nous sommes bien content d'avoir pris nos gants.

 

ventoux7

Aurore a loué un VTC à Albion cycles à Sault tandis que j'utilise le VTT de mon père, acheté d'occasion à l'automne

 

ventoux9  ventoux3

Finalement la montée depuis Sault est relativement tranquille avec 4,5% de pente en moyenne sur 26 kms. La pente en bleu entre le 3ème et 12ème kilomètre ne dépasse pas les 7%. Entre le 12ème kilomètre et le Chalet Reynard c'est du faux plat montant très roulant (sauf quand le vent de face est violent). En s'arrêtant à 5 kms de l'arrivée, on a évité les pentes les plus soutenues, notamment le dernier kilomètre. A l'aller nous avons fait une pause photo à la Chapelle de Notre Dame des Anges. Une montée en 2 heures tranquille jusqu'au 22ème kilomètre.

 

ventoux2

En guise d'entraînement, deux jours plus tôt nous avions fait 1 heure de tandem sur la voie verte de Cluny avec nos deux marmailles dans la chariotte.

 

ventoux1

Nos deux bambins qui commencaient à bien se chamailler au bout de quelques kilomètres.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article