Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

La vingtième Diagonale des Fous - 170 kms - 10900 m de dénivelé 18 au 21 octobre 2012

18 au 21 octobre 2012: L'événement sportif de l'année à la Réunion, c'est le Grand Raid appelé La Diagonale des Fous. Pour la 20ème édition, le parcours atteint 170 kms et presque 11000 m de dénivelé à parcourir au maximum en 66h30. Un peu décu de ne pas avoir été dans les heureux élus du tirage au sort (50% de chance d'avoir une place), j'ai un petit peu assisté à l'ambiance de la course en accompagnant Fred sur une dizaine de kilomètres vers le Volcan le vendredi matin après 8h de course puis de la Grande Chaloupe à l'arrivée (14 kms) après plus de 55 h de course). Cette édition a été survolée par Kilan Jornet, le phénomène catalan que j'ai eu l'occasion de croiser dans les alpes sur les compétitions de ski alpinisme, notamment le championnat du monde à Oz en Oisans en 2009.

 

gr2  gr3

3h15 du matin: je rejoins Marie-Pierre à Bourg Murat avant de monter vers le Piton Textor. Elle fait l'assistance de Mickaël son mari qui est également sur le parcours du Grand Raid. Nous laissons ma voiture au Piton Textor et c'est à la Plaine des Sables que nous attendons leur passage. Fred arrive à 6h, je l'accompagne jusqu'au Piton Textor en passant par le Plateau des Basaltes et l'Oratoire Sainte Thérèse. Il a plu une partie de la nuit et déja on enregistre les premiers abandons. Seulement 50% des concurrents rejoindront l'arrivée dans les délais, 1365 sur les presque 2800 partants.

 

fourmi1  fourmi2

Même si je ne suis pas dans la course, je suis content d'être là, pour être dans l'ambiance de cet événement si particulier. Il faut dire que pour s'aligner sur une telle distance, ce sont plusieurs mois de sacrifices et de gros entraînements qui sont nécessaires pour préparer l'organisme à de tels efforts d'endurance.

 

fourmi 3

Une photo qui traduit bien l'ambiance vers le Volcan, et encore Mare à Boue sera bien plus gadouilleux

 

gr4

Je prend quelques photos de la ribambelle de trailers. Nous ne sommes qu'à une dizaine d'heures de courses, Il en reste entre 40 et 50 pour la plupart des concurrents croisés dans ce secteur.

 

gr1  gr5

Le contraste du Grand Raid, c'est d'un côté une terre bien rouge vers le Piton Textor et des prairies bien vertes et humides quelques kilomètres plus loin, vers Mare à Boue. Je loupe le passage de Fred sur la route nationale de la Route des Plaines avant l'arrivée à Mare à Boue. Il faut dire que le temps est bien brumeux et pluvieux.

 

fred2  fred1

40h plus tard c'est à la Grand Chaloupe que je rejoins Fred un peu avant 5h du matin. Il ne reste que 14 kms mais après trois nuits blanches, c'est au mental que Fred rejoint la Redoute à Saint Denis. Ses jambes sont bien douloureuses, ce que l'on comprend bien après 10000 m de dénivelé avalé. Passge devant l'épicerie de Saint Bernard: la bière Phoenix sera bien méritée à l'arrivée.

 

gr6  fred3

Ca grimace un petit peu en arrivant à la Redoute mais avec un doliprane ca repart de plus belle pour les 5 derniers kilomètres de descente vers la Redoute.

 

fred4  gr7

Et ca galope même dans la descente du Colorado.

 

fred et ye

Passé le Pont Vinh San, c'est en courant que Fred et Ye rejoignent le stade de la Redoute.

 

gr8

L'entrée sur le stade après 59h et 33 mn de course. C'est la délivrance.

 

gr9  gr91

La signature du "finisher". Une édition qui restera dans l'histoire du Grand Raid. Aurore et les enfants nous rejoignent sur le stade de la Redoute. Margaux a fait un joli dessin pour Fred.

Bravo Fred pour cette superbe performance bien méritée après de longs mois d'entraînements.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article