Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Vacances à Madagascar sur l'île de Nosy Be: journée à Nosy Tanikely

11 septembre 2012: Pour notre deuxième excursion organisée, nous optons pour la découverte de l'îlot de Nosy Tanikely qui se trouve à 6 milles nautiques au sud-est de la plage d'Ambatoloaka à quelques kilomètres d'Hell Ville. Cette petite île de 6 hectares est classée Parc National depuis peu. Ce site présente une très riche biodiversité marine ainsi que de nombreuses espèces végétales et animales, et attire aussi bien les touristes en quête d'une plage paradisiaque que les adeptes de la plongée sous marine ou les scientifiques. A 9h du matin nous voilà sur la plage d'Ambatoloaka, emmenés par notre fidèle taxi, Mr TOMBO. Nous prenons alors une vedette qui nous emmène sur cette petite île paradisique après 30 minutes de navigation.

 

tan1  tan2

Une pirogue traditionnelle sur la plage d'Ambatoloaka. Margaux a trouvé une jolie fleur (issue d'un bel arbre).

 

tan3

Malgré un air sévère, Corentin a le pied marin. Il aime bien quand le bateau file rapidement sur l'eau et surtout lorsque les embruns arosent les passagers!

 

tan5  tan4

Nous y voilà! La couleur de l'eau donne le ton.

 

tan6

Il fait chaud, nous nous calons sous les cocotiers pour être à l'ombre et nous allons à tour de rôle observer les poissons et coraux. Nous sommes dans un véritable aquarium. L'initiation de Margaux au masque et tuba n'a pas été trés concluante, elle a avalé de l'eau de mer et préfère remettre cette expérience à plus tard.

 

tan7  tan8

Le tour de l'île se fait en une demi-heure. On passe sur une belle plage déserte où il est interdit de se baigner. Cette jolie plage est un lieu de ponte pour les tortues vertes. Effectivement je croise des traces dans le sable.

 

tan992  tan993

Avec un peu de chance nous aurions pu les voir lors de notre escapade en PMT (palmes-masque-tuba). Un couple de français qui nous accompagnait sur le bateau a eu la chance d'en voir une à la limite de la zone autorisée pour la baignade. A droite une vue aérienne de cette île ou l'on devine bien la grande plage principale en pointe et à droite la fameuse plage aux tortues (photos issues du site du parc national marin de Tanikely).

 

tan9

Une jolie plage de l'autre côté de l'île qui n'est qu'à quelques centaines de mêtres de la plage principale.

 

tan91  tan92

L'île comporte une colonie de Roussettes, des chauves-souris géantes qui sont protégées à Nosy Tanikely. Sur la Grande Terre, il n'en reste plus beaucoup car elles sont attrapées et mangées par les populations locales.

 

tan991  tan95

Alors qu'une Roussette est pendue sur son arbre, Corentin a choisi sa tatie du jour: Ursulla, notre accompagnatrice Malgache. Bon ca va, il n'a pas mauvais goût!

 

tan93  tan94

C'est l'heure du déjeuner pique-nique. Au menu: brochettes de zébu et crevettes grillées ou bien crabes des mangroves cuits dans une sauce coco. Il y avait également du thazard grillé au feu de bois et des bananes en dessert. Ben quoi, c'est les vacances, on a raison d'en profiter!

 

tan96  tan98

A l'heure de la digestion nous montons les 140 marches qui permettent de rejoindre le point culminant de cette petite île paradisiaque. On y trouve un phare aux couleurs bretonnes, vestige rénové de la colonisation française. Sur le chemin, nous croisons quelques Makis qui se délectent de morceaux de bananes.

 

tan97  tan99

Rassurez-vous, le maki ne dévore pas la main de Margaux, c'est plutôt Margaux qui rigole aux éclats de faire chatouiller les mains. Petite photo de famille tout en haut du phare de Tanikely.

Bilan: une bien belle journée. une petite île qui vaut le détour. Voilà une trés bonne initiative d'avoir protéger cette île en la classant Parc National. Depuis 3 ans, les scientifiques en mesurent déja les effets avec une biodversité qui se régènère. Ce n'est malheureusement pas le cas partout, notamment sur la Grande Terre avec d'immenses terres brûlées, des dizaines de kilomètres carrés dévastés chaque année.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article