Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Bivouac au sommet du Mont-Thabor - 3178 m - 18 et 19 août 2009

18 août 2009: Une semaine caniculaire, 39° à Grenoble, on sera mieux en altitude pour ne pas trop souffrir de la chaleur.
Ca tombe bien, j'ai encore quelques jours de vacances et envie de bivouaquer sur un sommet. Le Mont Thabor avec ses 3178 m est un superbe belvédère sur le massif des Ecrins. Je me gare au parking de Roubion dans la vallée de Névache, un kilomètre avant la ville basse. La vallée de la Clarée c'est aussi le lieu de départ du semi marathon de Névache Briancon qui se déroule chaque année au mois de juillet ou au moins d'août. C'est un parcours légérement descendant que permet de faire un bon chrono, 1h33 en ce qui me concerne et 1h44 pour Aurore pour ces 21,1 kms.



Je remonte le Vallon qui permet d'atteindre le Lac Noir et le Lac Blanc. A 2120 m on arrive à la Chapelle Saint Michel qui est richement décoré de vitraux. On y trouve une sculpture en bois de Saint Michel terrassant le diable.

 

Pour ce bivouac, je n'ai emporté qu'un matelas et un bon duvet. Tant que le chemin traverse les alpages, je reste en chaussures de trail et dans les gros cailloux, je chausserai les "grosses" qui sont içi accrochées au sac à dos.

 

Je m'essaye à quelques photos en macro, tel ce papillon sur ce chardon.

 

Après 3 heures de marche je passe le Col du Vallon à 2645m avant de refaire le plein d'eau dans les zones humides du Clot Sauvage. On retrouve les fameuses bornes frontières avec la fleur de Lys, nombreuses dans les Alpes du Sud.



Voilà notre fameux Mont Thabor avec sa chapelle qui se devine sur la photo à quelques dizaines de mêtres du sommet. Quelques névés persistent en ce milieu du mois d'août dans les pentes sommitales.

 

On se rapproche du sommet avec ces pentes caillouteuses dans une ambiance lunaire.

 

L'existence de la chapelle du Mont Thabor est attestée au XVIIe siècle - document des comptes de la chapelle pour l'année 1648, mais son existence est dans doute bien antérieure, possible réminiscence de culte solaire ancien. Plusieurs fois détruite par des incendies, elle fut toujours reconstruite, comma après l'incendie de 1694. Elle fut agrandie en 1816 et restaurée en 1875. J'y arrive vers 20 heures avant le coucher de soleil, en 5h30 de marche et 2100m de dénivelé depuis la vallée de la Clarée. Je ne suis pas seul, 5 italiens sont également là pour bivouaquer dans la Chapelle. Avec mon bon duvet, les parties plates du sommet me permettront de passer une superbe nuit à la belle étoile à 3178m, mon plus haut bivouac à la belle étoile en métropole.

 

6h40: Les premières lueurs du soleil sur les sommets des Ecrins, la Barre des Ecrins, la Meije, les Agneaux, le Pelvoux, mais aussi les Aiguilles d'Arves, le Rochebrune, le Mont Viso au loin. Superbe moment inoubliable!

 

La Barre des Ecrins et le Dôme au sud ouest. En cette journée anticylonique du mois d'août, il doit y avoir foule sur ces pentes. C'est en juillet et aôut que j'ai gravi une fois la Barre et trois fois le Dôme il y a quelques années.
Les Italiens blottis dans des couvertures admirent également le lever de soleil depuis la chapelle.

 

8h: Après avoir avalé un bol de thé, je redescend en passant par le Col des méandes à 2727m, ej contourne le Grand Séru, passe au Lac du Peyron à 2453m puis redescend le Vallon de Tavernette jusqu'aux Granges de la Vallée Etroite.

 

Il aurait été dommage de ne pas passer par le Lac Vert à 1834m qui m'a impressionné tant le vert émeraude est prononcé.

 

Je continue mon chemin vers les Granges de la Vallée Etroite et le Refuge I Re Magi ou je me laisse tenter par un Coca-cola bien frais avant de remonter vers le Col des Thures à 2194m et le Lac Chavillon pour pique-niquer.

 

Le Lac Chavillon, beau belvédère sur le Mont Thabor au loin. En redescendant dans le vallée de la Clarée, on passe à proximité de La Demoiselle, une belle cheminée de fée. J'arrive au parking de Roubion vers 14h, 24 heures après être parti pour cette belle boucle dans le massif des Cerces avec ce beau bivouac au Mont Thabor. Une bonne dizaine d'heures de marche, 2500m de dénivelé et des souvenirs pleins la tête. La journée n'est pas finie, une montée au Col de l'Isoard depuis Briançon m'attend pour bien finir cette journée.
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Mais c'est vraiment trop:

Super!
Admirable!
Merveilleux!
Répondre
N
Comme quoi les grands esprits se rencontrent ;-)

A pied ça semble bien, mais en VTT ça a l'air énorme... les quelques portages ne sont rien à la vue du paysage et des descentes...
Répondre
V
Héhéhéhé, excellent ! J'ai fait la même chose samedi en VTT ! http://www.singletrack.fr/sortie/Thabor-Vallon-et-Thures,20090822223603.html ! Le bivouac au sommet du Thabor doit valoir son pesant de cacahouètes !
Répondre