Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par samaurore

27 septembre 2008: Une belle journée d'automne, bien ensoleillée, avec une petite fraîcheur matinale pour ne pas avoir trop chaud dans les 21 lacets de l'Alpe d'Huez. Je propose à Lucie, ma coéquipière sur l'Ancilevienne en 2008 de faire chauffer les mollets en montant les 1100 m de dénivelé et 13 km de montée depuis Bourg d'Oisans.
Pour moi ce n'est pas ma première ascension sur cette montée mythique du tour de France, j'y étais venu l'an passé avec Aurore. En début d'automne, il n'y a pas trop de voitures, le temps n'est pas encore trop frais. Comme l'année dernière, nous croisons pas mal de cyclotouristes de toute l'europe. Quelques minutes avant d'attaquer notre montée, nous croisons un groupe d'une douzaine de hollandais qui démarre l'ascension. Nous en doublerons certains qui ont mis pied à terre dés les premiers virages, certes les plus raides avec des pourcentages à plus de 10%.

   

Il est 11 heures lorsque nous enclenchons le chrono à la borne de départ. Le temps est un peu frais mais les premiers hectomètres vont vite nous faire monter en température!



Et c'est parti pour Lucie avec son vélo de route léger et ses pédales automatiques pour caler les pieds!
Je lui conseille de ne pas partir trop fort pour se pas mettre dans le rouge dés les premiers kilomètres et finalement c'est elle qui me double passé la Garde d'Oisans. Je ne la reverai plus jusqu'à la station de l'Alpe d'Huez 600 m de dénivelé plus haut.



Dur dur de maintenir un bon rythme sans entraînement. En plus je n'ai pas assez remonter ma selle depuis le run and bike de l'Ancilevienne et cela m'oblige de me mettre souvent en danseuse. Au cardio, je suis souvent entre 165 et 180 pulsations minutes mais ce sont les jambes qui ont du mal à mouliner plus vite!



12h40, j'arrive sous le drapeau de la fin de la montée de l'Alpe, Lucie me prend en photo, elle est arrivé depuis 10 minutes, elle a mis 1h30 et moi 1h40. Quand on pense que Pantani détient le record en 36 mn 40 s, on se dit que les pros ont un sacré coup de pédale même s'ils ne tournent pas tous à l'eau claire! Il va falloir de longues séances d'entraînement avant d'affronter le Mont Ventoux qui est un projet pour 2009.



Et oui j'assume ma place de maillon faible, il faut bien un gagnant et un perdant!
On mérite bien un bon sandwich et une boisson fraîche au snack du coin, le rendez vous de beaucoup de cyclistes après avoir avaler les 21 virages mythiques. Nous avons même croiser un photographe qui nous a pris en photo, il propose les clichés sur internet comme dans les courses à pied.

 

Un coupe vent n'est pas du luxe dans la descente. Lucie a bien froid aux mains et sera bien contente d'arriver sur le parking. Malgré la fraîcheur cette descente est du pur bonheur, bien méritée après avoir suer dans la montée.
Une belle classique à faire et à refaire pour tester sa forme! Ben j'ai vu qu'il y avait du boulot...

Commenter cet article

Nicnic38 28/09/2008 22:23

Belle journée pour cette montée!

On va bientôt pouvoir sortir ensemble alors...