Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue chez les Samaurore

Les tribulations d'Aurore, Samuel, Margaux et Corentin à travers leurs voyages et activités sportives

Cordillère de Vilcanota au Pérou - rétrospective août 2006

Nous sommes partis 25 jours en août 2006 au Pérou pour un voyage à la fois sportif et culturel: découverte de la vallée sacrée avec le fameux site inca de Machu Picchu, les villes de Cuzco, Puno, Arequipa, le canyon de Colca, le Lac Titicaca avec les îles Uros, les îles de Taquile et d'Amantani, l'ascension d'un 6000 m, le volcan Chachani, le Tour de l'Ausangate dans le Cordillère de Vicanota.

La rétrospective de ce voyage serait trop longue en un seul article, c'est pourquoi j'ai choisi de vous présenter ce fameux trek autour de l'Ausangate dans la Cordillère de Vilcanota.

La Cordillère de Vilcanota est la plus sauvage des grandes chaînes de montagnes péruviennes. L'Ausangate est une belle montagne de 6372 m bordé de glaciers, de lacs, de vallées colorées. Nous avons effectué le tour de ce sommet en 5 jours avec une petite équipe locale. (Le topo le propose en 6 jours mais ca passe aisément en 5 jours).
Bien que peu technique, ce trek est exigeant en raison de son altitude: des bivouacs entre 4400 m et 4850 m et deux cols dépassant les 5000 m. Autant dire qu'une bonne acclimatation est de rigueur ainsi que des vétements chauds car les nuits sont très froides (-3°C sous la tente donc un bon -10°C dehors).
Nous avons eu la chance de bénéficier d'une semaine exceptionnelle sans vent, quasiment sans nuages ce qui est une chance car il n'est pas rare de se lever le matin avec 10 cm de neige sur la tente habituellement.

Pour rejoindre le départ du Trek, nous avons du prendre un bus à Cuzco qui rejoint le village de Tinqui à 3800 m en 5 heures de bus pour seulementr 140 kms de route mais sur des pistes sinueuses et très poussiéreuses.



Dans la Cordillère de Vilcanota les populations quechuas vivent toujours de manière traditionnelle.
Içi nous sommes dans la seule épicerie du village de Tinqui pour compléter nos achats avant d'entamer la première étape du trek.

Première étape: Du village de Tinqui à 3800 m nous rejoignons en 4h de marche les sources chaudes d'Upis à 4400 m. Seulement 600 m de dénivelé mais l'altitude se fait déja bien sentir donc il faut monter progressivement. Nous progressons sous un ciel bien ensoleillé et nous allons croiser quelques bergeries sur le parcours.



Après le déjeuner, une petite sieste est bien appréciable. Les indiens quechuas sont assez intrigués de voir des trekkeurs dans cette cordillère peu fréquentée. Effectivement en 5 jours nous ne croiserons qu'un seul groupe d'une dizaine de trekkeurs (des français également) alors que nous sommes en pleine saison touristique, mi-août.
Nous ne parlons pas le quechua mais quelques mots d'espagnol sont suffisant pour nous faire comprendre de cette famille qui comporte pas moins de 7 frères et soeurs.

   

Cette étape nous permet de remonter la Quebrada Upismayo jusqu'au bassin des eaux thermales d'Upis à 4400 m, lieu de notre premier bivouac. La piscine aménagée est plutôt bienvenue à 4400 m avec une eau à 35°C.
Inutile de dire que l'on ne traîne pas en maillot de bain en sortant de l'eau.



Nous croisons des bergères en habit traditionnel qui vendent des bonnets, écharpes ou autres lainages en laine de lama ou d'alpaga. Leurs chapeaux sont vraiment typiques de cette cordillère de Vilcanota.





Une fileuse de laine à Upis. Nous avons ramené de superbes bonnets péruviens.

Deuxième jour: de Upis (4400 m) à la Laguna Ausangatecocha (6630 m) en passant par le Col Arapa (4710 m)



Première nuit à plus de 4000 m sur ce trek. La nuit  a été bien fraîche à 4400 m mais nous ne regrettons pas notre investissement dans de bons duvets Valandré en plume de canard prévus pour résister jusqu'à -18°C.



La face nord-ouest de l'Ausangate culminant à 6372 m, vue de la tente.



Après le passage du Col Arapa à 4710 m, nous commencons à contourner l'Ausangate avec içi les glaciers de la face sud qui sont logiquement plus fournis qu'en face nord puisque nous sommes dans l'hémisphère sud.



Une belle vue sur la Laguna  Vinococha à 4600 m. C'est toujours exceptionnel de voir des séracs se jeter dans un lac glaciaire.



Ce trek est une vraie phéérie de couleurs. Les montagnes sont rouge, les prairies sont vertes et jaunes, le ciel est bien bleu, la glace est bien blanche, les lagunes sont bleues turquoise.
Içi nous sommes à un col à 4850 m avant de descendre vers la Laguna Ausangatecocha à 4630 m.

Troisième jour: De la Laguna Ausangatecocha (4630 m) à Jampa (4700 m) en passant par le Col Palomani (5100 m)



Nous remontons la moraine de la Laguna Ausangatecocha jusqu'au plus haut Col de ce trek, le Col Palomani à 5100 m. Le paysage est vraiment exceptionnel, d'un côté nous voyons ce beau lac  avec de belles couleurs rouge au fond et de l'autre côté les séracs de la face sud-est de l'Ausangate.



Nous avons vraiment la chance d'avoir un ciel sans nuages et surtout de passer le col sans vent.
Une petite remontée de la crête vers le sud permet de grimper sur un petit sommet à 5202 m. De là la vue sur l'Ausangate est exceptionnel mais aussi sur les autres sommets de cette cordillère, notamment la Mariposa (Papillon) à 5808 m.



Aurore sur le chemin du Col de Palomani. Le souffle se fait plus court mais son premier 5000 m se mérite.



La voie normale de l'Ausangate est côtée AD. Elle remonte une zone bien crevassée avant d'atteindre le plateau supérieur. L'arête finale est plus technique et justifie donc la cotation.



Une vue des différentes lagunes traversées depuis le petit sommet de Palomani à 5202 m.



Du Col de Palomani, nous descendons la Quebrada Finaya jusqu'à un petit hameau à 4500 m.
Quelques blocs permettent de s'amuser sur le parcours mais le souffle reste court.
Nous remontons ensuite une longue Quebrada jusqu'au hameau de Jampa à 4700 m lieu de notre 3ème bivouac au milieu d'un énorme troupeau de lamas et alpagas.

Quatrième jour: De Jampa (4700 m) à Calachaca (4350 m) en passant par le Col Jampa (5068 m)



Nous nous réveillons encore sous un ciel exceptionnellement bleu, entouré d'un troupeau de plus de 1000 lamas et alpagas. Ces derniers nous ont laissé dormir car ils n'ont pas de cloches comme les vaches ou moutons et ne bèlent pas! En revanche ils sont craintifs et difficile à approcher.



Nous remontons vers le Col Jampa à 4068 m qui est le deuxième plus haut de ce trek.
A droite nous admirons le Pico Tres à 6093 m.



Les sommets de la Cordillère de Vilcanota sont rarement gravis car éloignés et relativement difficile à la différence de ceux de la Cordillère Blanche ou Royale. Il ya de belles premières en perspective dans les prochaines décennies même si le réchauffement climatique fait rapidement reculer les glaciers des Cordillères Andines.

 

Passage du Col Jampa à 5068 m. Alors que le versant sud est largement glaciaire, notre versant nord est bien sec jusqu'à plus de 5300 m. Nous croisons un peu avant le col une dizaines de vigognes,



Vers 4800 m nous apercevons les trois lacs de Comercocha. Le premier a des teintes rouges, le deuxième émeraude, le troisième turquoise. Sans doute des couleurs provoquées par les limons transportés par les torrents.



Le dernier soir de notre petit trek nous dormons à proximité du hameau de Calacacha ou l'on trouve encore des piscines d'eau chaude, idéal pour se décrasser après trois jours sans eau chaude! Nos muletiers nous préparent un bon petit repas bien coloré.



Si certains routards randonnent en autonomie complête, nous n'avons pas regretté de faire travailler des muletiers locaux. Ils sont ravis de nous faire découvrir cette cordillère et sont trés chaleureux et souriants.

Cinquième jour: De Calacacha (3800 m) à Tinqui (3800 m)



La dernière étape n'est pas trés longue, elle permet de redescendre en 3 heures de marche à Tinqui, lieu de départ de notre trek. Nous admirons encore une fois la face Nord de l'Ausangate avant de redescendre.



La petite chapelle de Pinchimuro avec un troupeau de lamas qui nous suit.



Ce trek autour de l'Ausangate restera sans doute longtemps parmi les plus sauvages du Pérou en raison de son éloignement, de son altitude relativement élevée, de la rigueur de son climat. Il est bon de savoir qu'un circuit deux fois plus long est possible en direction d'autres superbes lacs: Sibinacocha, Ccasccara...
Bref, si vous cherchez un trek hors des sentiers battus, nous vous le recommandons vivement!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

oh oui merci Samuel je veux bien! N.B - nous habitons Voiron à côté de Grenoble et apparemment vous n'êtes pas loin..Amicalement. Cathy


Répondre
S

Bonjour Cathy,
La Cordillère de Vilcanota au Pérou est un de nos plus fabuleux voyages bien que l'altitude et le froid soient rudes pour l'organisme (4000 à 5100 m en permanence pendant plusieurs jours). Je peux
vous envoyer des photos par mail en meilleur définition.
Cordialement
Samuel


Répondre
C

je découvre votre site par hasard en cherchant des randos. et hop je tombe sur le Pérou, pays que nous rêvons de faire mon homme et moi...magnifiques photos!!je suis carnettiste-illustratrice et je
vais les dessiner avec votre permission bien sûr. Amicalement! Cathy


Répondre
C
comment avez-vous fait pour archiver tout cela, moi je mets un temps fou
Répondre
C
je vous ai trouvés !!!
super
Répondre